Chemise Archer par Grainline Studio

Article datant de mars 2019. Je le partage ici, car la revue du patron reste d’actualité.

Lorsque je réfléchissais à mes projets couture 2019, je n’avais qu’une idée en tête : le pantalon Persephone de Anna Allen !
Mais comme je débute en couture, la chemise semblait être une étape intermédiaire avant de se lancer dans le redouté pantalon. Et d’ailleurs, en mars, c’est le bon moment, pour pouvoir en profiter ! (cf. j’ai fini ma dernière jupe en octobre…)

Dans ce poste j’aborderai les points suivants :

  • Mon inspiration de base et deux patrons intéressants pour cette pièce
  • Une description du patron
  • Les modifications effectuées avec un petit schéma explicatif
  • Une démo du produit fini 
  • Le tissu que j’ai utilisé

A la recherche du chemisier oversized

1. Chemisier prêt-à-porter Power of my people, 2. Inspiration chez la blogueuse Style Bee, 3. Patron de chemisier Archer, 4. Patron de chemisier Kalle

Côté inspiration, je lorgne depuis un bon moment sur les chemises Power of my people. Une marque éthique canadienne, qui fait cette chemise oversized avec des détails originaux comme les grandes poches qui occupent tout le devant. Je me suis donc mise en quête du patron adéquat pour exécuter mes plans !

Après moults scrolls, clics, hasthags… Je me suis arrêtée sur deux patrons de chemise : Archer Button up Shirt de Grainline Studio et Kalle shirt and dress de Closet Case.
Kalle a une ligne vraiment intéressante, et je pense que j’aurais pu avoir un bon résultat sans faire trop de modifications, par contre elle n’a pas d’emmanchure. Comme je voulais apprendre a monter des manches, j’ai donc choisi Archer. J’essaie en général de choisir chaque projet pour qu’il vienne combler un manque dans ma garder robe, ET pour apprendre de nouvelles techniques.


Le patron Archer

Archer est un patron chemisier édité par Grainline Studio. Le style est inspiré des chemises pour homme : la coupe est large avec un pli dans le dos, il n’y a pas de pinces poitrines.
Le patron est disponible en anglais, et va de la taille 0 à 18. J’ai cousu la taille 8 qui correspond à un 38, et n’ai pas eu besoin de faire d’ajustements.

Il s’agissait de ma première chemise et je n’ai eu aucune difficulté à assembler les pièces. Les instructions sont très claires et la présence d’un sew along détaillé, avec photo et vidéos à l’appui permet de bien expliquer toutes les étapes.


Les modifications

1. Manche de base coupée, 2. et 3. Ajout de matière pour élargir la manche, 4. Manche modifiée

Je me suis donc lancée sur la toile du buste de Archer. Pas de difficultés notables à signaler !
J’ai pu tester la méthode burrito, et le bâti à la main plutôt que l’épinglage. Je trouve ça hyper relaxant, et cela permet de vérifier que l’on ne s’est pas trompée avant de faire la couture définitive. Je n’étais pas du tout convaincue à la base mais j’ai changé d’avis en écoutant des couturières vanter les mérites de la couture à la main. Après tout je n’ai pas vraiment d’objectif en terme de rapidité (à part ma propre impatience de porter la dite chemise). 
Pour la manche par contre je voulais une manche courte, qu’il a fallu élargir pour équilibrer les proportion. Le tout sans avoir à redessiner l’emmanchure svp !
Vous verrez sur le schéma ci-dessous comment j’ai procédé.

  • Couper le patron de manche dans la longueur
  • Ecarter les pièces de manière symétrique, en pivotant autour de la ligne d’emmanchure (croix bleu clair sur le schéma)
  • Redessiner la pièce. Comme vous pouvez le voir, la longueur d’emmanchure reste inchangée 

Les photos !

Et maintenant voilà le résultat ! J’adore cette touche workwear, avec des lignes bien dessinées. Je la porte en général avec un jean, ou nouée sur ma jupe midi, quand je suis en mode vacances.


Tissu utilisé

Coupon de lin blanc, 170gm2 la mercerie parisienne.
Le lin est un super tissu, principalement produit en Europe, qui consomme très peu d’eau, demande peu de pesticides et dont la transformation est entièrement mécanique (pas de produits chimiques donc). C’est un des tissus que je m’autorise à acheter en non bio sans trop de scrupules. Même si maintenant je sais où en trouver en bio. 
Bien sur il se froisse vite. Mais qu’est ce qu’il respire ! C’est vraiment le tissu idéal pour l’été quand on a pas besoin de porter une veste par dessus. Niveau transparence c’est vraiment léger, mais je porte de toute façon un débardeur en dessous pour éviter de jaunir la chemise trop vite. 

J’ai porté la chemise un certain nombre de fois … 10, 20, 30 ? et le tissu ne montre pas de signe d’usure. 🙂


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s